Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conventions de communication 318648 2535101819218 1303751783 3055498 197872101 n

en assemblée générale orientée vers le travail

 

 

 

Version courte :

Ceux des indignés d’Annecy qui étaient réunis en séance de travail le lundi 14 novembre 2011 sont convenus de ce qui suit :

Outils et modes de communication en groupe


1) Les règles ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées.
    Il est permis de cas en cas, après échange, de ne pas en user, ceci entre autres afin de
    « s’entraîner » à la cohésion naturelle de la pensée complexe et du verbe en groupe.

2) Chaque séance commence par le tirage au sort d’un « ChronoMaître » et d’un scribe. Avec
    droit de refus, et demande d’assistance possible.

3) Il est recommandé ensuite d’effectuer un tour complet des participants, dans le sens
    dextrogyre, au cours duquel chacun s’exprime sans être coupé.

4) Il est fait usage d’un « bâton de parole »
    Les autres convives du banquet verbal peuvent cependant user des gestes usuels en
    assemblée pour témoigner de leur sentiment.

5) Les décisions sont en principe prises lors des réunions physiques et non pas par internet.
    La démarche consensuelle et la méthode par consentement sont privilégiées.
    Le vote est réservé aux cas urgents.

6) Chaque personne qui n’est pas connectée à l’internet devrait être assistée d’un « référent »
    chargé de l’informer des messages importants courant sur la toile au sein de notre groupe
    local.
    La formation et le fonctionnement de ce tandem sont « à bien plaire ».

 

 

annecy-les-quot-indign-eacute-s-quot-se-d-1514.JPG

 

Version longue :

Nous aspirons tous à une cohésion naturelle et à une aptitude à communiquer entre nous sans autre règle que celle de l’éthique personnelle, pétrie de l’intention générale et partagée d’écouter l’autre et de le respecter, en lui accordant ce temps de parole qu’à son tour il accordera à chacun.

Nous aspirons tous à cela. Et nous parviendrons à atteindre ce but, n’en doutons pas. Mais ce sera long : l’expérience de nos nombreuses rencontres le démontre, qui pour certains est perçue douloureuse.

Ce sera long car ce succès est conditionné par la volonté de chacun d’évoluer vers la capacité, profonde et inscrite en soi, d’harmoniser l’humilité et la force, la modestie dans le verbe et l’acte, ainsi que le verbe et l’acte dans la modestie.

Ce sera long, donc.

Devant ce constat, ceux des indignés d’Annecy qui étaient réunis en séance de travail le lundi 14 novembre 2011 sont convenus de ce qui suit :

Outils et modes de communication en groupe

I
Les règles ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées.
Il est permis de cas en cas, après échange, de ne pas en user, ceci entre autres afin de « s’entraîner » à la cohésion naturelle de la pensée complexe et du verbe en groupe.

II
Chaque séance commence par le tirage au sort d’un « ChronoMaître » et d’un scribe.
Tirage au sort avec droit de refus, et demande d’assistance possible.
Le chronomaître a pour mission de réguler les temps de parole afin d’éviter les excès de quelques uns et afin de nous éviter le piège de « la démocratie des décibels ».
Le scribe a pour mission de prendre note des décisions et des annonces importantes. Ceci afin qu’il en reste trace utilisable, et afin qu’elles puissent être diffusées aux absents.

III
Il est recommandé ensuite d’effectuer un tour complet des participants, dans le sens dextrogyre, au cours duquel chacun s’exprime sans être coupé.
Ce tour ne donne pas lieu à conversations.
Durant cette phase, le scribe et le Chronomaître ne chôment  pas forcément : Eux-mêmes et d’autres personnes présentes pourront noter les idées majeures susceptibles de mériter débat durant la suite du temps de rencontre.

IV
Il est fait usage d’un « bâton de parole » (aussi perceptible comme « bâton d’écoute »)
Pendant que quelqu’un tient le bâton, personne ne lui coupe la parole.
Les autres convives du banquet verbal peuvent cependant user des gestes usuels en assemblée pour témoigner de leur sentiment. ( mais ou pouces vers le haut, ou horizontaux, ou vers le bas)
Le chronomaître pourra parfois interrompre un trop long discours.
La transmission du bâton appartient à la personne qui finit de s’exprimer et/ou au chronomaître.
Le bâton de parole se transmet mais ne se jette pas à travers la pièce. Il incarne la dimension sacrée du verbe.
Pour demander la parole on lève la main.

V
Les décisions sont en principe prises lors des réunions physiques et non pas par internet.
La démarche consensuelle et la méthode par consentement sont privilégiées.
Le vote est réservé aux cas urgents (en vitesse de croisière, il correspond à un échec de la concertation)

VI
Chaque personne qui n’est pas connectée à l’internet devrait être assistée d’un « référent » chargé de l’informer des messages importants courant sur la toile au sein de notre groupe local.
La formation et le fonctionnement de ce tandem sont « à bien plaire ».

 

300022 305082656184768 292688070757560 1361364 1558776118 n

Tag(s) : #Comptes Rendus